Revue d’articles scientifiques n°8 (1-15 Janvier 2009)


Format PDF

Les vaccins SIDA à base d'adénovirus ne sont pas tous inefficaces.

En automne dernier, la recherche vaccinale contre le VIH a subi un sérieux coup d’arrêt avec la publication de résultats concernant l’essai vaccinal le plus abouti du moment : l'essai STEP du candidat vaccin de Merck n'a présenté aucune efficacité de protection.
Ce candidat vaccin consistait en un vecteur viral (un adénovirus inactivé) qui exprime également certains gènes du VIH. Suite à cet échec, de nombreux scientifiques ont pointé du doigt le fait que ce candidat vaccin n’avait protégé, au cours d’expériences chez le singe, qu’un certain type de macaque: celui qui posséde le gène Mamu-A-01. Ce gène semble en effet conférer une certaine résistance aux macaques vis à vis des rétrovirus. Des chercheurs ont voulu alerter la communauté scientifique sur le fait que les candidats vaccins à base d’adénovirus ne sont pas tous inefficaces. Pour ceci, ils ont présenté un travail dans la revue Nature au cours duquel ils ont également développé un vaccin à base d’un vecteur viral, mais utilisant plusieurs souches d'adénovirus différentes. Ils ont ensuite montré que ce candidat vaccin était capable d’offrir une protection aux macaques qui ne possédaient pas le gène Mamu-A-01.
Ces chercheurs revendiquent donc d'apporter la preuve que les vaccins à base d’adénovirus, si ils sont correctement conçus, peuvent malgré tout offrir une promesse crédible de protection contre le VIH chez l’homme.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Liu J, et al. Immune control of an SIV challenge by a T-cell-based vaccine in rhesus monkeys. Nature. 2009 Jan

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.