Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°8 (1-15 Janvier 2009)


Format PDF

Une immunité d’exception chez les contrôleurs élites

Il existe une catégorie d’individus qui, bien qu’infectés par le VIH, ne tombent pas malades après plusieurs années de séropositivité.
Ces personnes sont appelées contrôleurs élites car ils « contrôlent » la multiplication du virus dans leur corps. Les mécanismes moléculaires qui permettent à ces individus de rester en bonne santé sont très mal connus et font l’objet d’intenses recherches. Ainsi, une équipe américaine s’est intéressée à la qualité des cellules immunitaires de ces patients. Ils ont pu mettre en évidence que les contrôleurs élites possédaient, au niveau des muqueuses, des cellules T CD8 de meilleure qualité. Ces cellules T CD8 sont les cellules du système immunitaire qui sont capables de reconnaître les cellules infectées par le virus et de les détruire. On les appelle aussi cellules cytotoxiques. Les chercheurs ont montré que les contrôleurs élites possédaient un plus grand nombre de ces cellules au niveau de la paroi des muqueuses, qu’elles étaient capables de mieux reconnaitre les cellules infectées et de les détruire de façon plus efficace.
De nombreux autres facteurs, dont le patrimoine génétique de l’individu infecté, sont responsables du statut de contrôleur élite. De telles études ont pour objectif de comprendre et peut être de reproduire les mécanismes de résistance de ces patients particuliers.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ferre AL, et al.  Mucosal immune responses to HIV-1 in elite controllers: A potential correlate of immune control. Blood. 2008 Dec 23.

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.