Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n° 70 (1-15 décembre 2011)


Format PDF

Le double effet du Ténofovir

Les rapports hétérosexuels non protégés restent le mode de transmission du VIH le plus fréquent. En l’absence de vaccin, un microbicide vaginal pourrait prévenir les transmissions des hommes aux femmes en particulier lorsqu’elles ne peuvent pas imposer le préservatif. Cependant, malgré le grand nombre de microbicides testés, seul le Ténofovir, sous forme de gel réduit la transmission du VIH de 39 % sur un groupe de 889 femmes 1. De même, il diminue de 51 % la propagation de l’herpèsvirus HSV2 qui favorise la progression du VIH 2. Ce dernier résultat prometteur était inattendu : le Ténofovir, par voie orale, ne semblait n’avoir aucune activité anti-HSV2 chez les personnes infectées par le VIH. Cette contradiction apparente est aujourd’hui comprise.
Des chercheurs ont, en effet, montré que la concentration locale du gel 1% Ténofovir est plus importante que celle obtenue par voie orale. Cela apparait suffisant pour bloquer le virus HSV2. Ils ont tout d’abord montré que le Ténofovir neutralisait in vitro plusieurs souches HSV1 et HSV2 dans différents types de cellules. Ils ont ensuite observé que le Ténofovir sur des kératinocytes 3 différenciés et infectés par HSV2, réduit la réplication virale. Ces chercheurs ont également montré que le Ténofovir bloquait VIH-1 et HSV2 dans des cellules co-infectées. Ils ont également testé l’antiviral in vivo sur des souris infectées par HSV1 et HSV2. Alors que les souris recevant le placebo développent une paralysie mortelle, les souris traitées restent davantage mobiles et meurent moins vite

Les différents effets du Ténfovir

Ces chercheurs ont cherché à comprendre ce mécanisme. Le Ténofovir, une fois dans l’organisme, se transforme en Ténofovir diphosphate qui a révélé sa double activité antivirale : il inhibe la réverse-transcriptase du VIH et la DNA polymérase des herpèsvirus, ce qui explique la diminution de la réplication de ces deux virus.
Cette étude apporte ainsi alors une explication claire à la double action antivirale VIH/HSV du microbicide 1% Ténofovir. Elle fournit aussi de nouvelles bases pour le développement de nouvelle formulation de drogues et de nouvelles voies d’administration afin d’optimiser les futurs essais de microbicides.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Topical tenofovir, a microbicide effective against HIV, inhibits herpes simplex virus-2 replication. Andrei G, Lisco A, Vanpouille C, Introini A, Balestra E, van den Oord J, Cihlar T, Perno CF, Snoeck R, Margolis L, Balzarini J. Cell Host Microbe. 2011 Oct 20;10(4):379-89.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 Voir lettre SIDABLOG n° 42.
2 After CAPRISA 004: time to re-evaluate the HIV lexicon. Cates, W., Jr. 2010. Lancet 376, 495–496.
3 Les kératinocytes sont des cellules constituant 90 % de la couche superficielle de la peau et des phanères (ongles, cheveux, poils).



Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.