Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n° 65 (16-30 septembre 2011)


Format PDF

Une famille d’anticorps neutralisants

Pour fabriquer un vaccin efficace contre le SIDA, il faut en particulier déclencher une production d’anticorps neutralisants, c'est-à-dire capables de bloquer l’infection, à titre préventif. Cela semble réalisable car le transfert passif d’anticorps neutralisants peut bloquer l’infection. Sachant que certains patients produisent naturellement ces anticorps, on cherche à les caractériser. Un grand nombre d’anticorps neutralisants ont déjà été identifiés1 et la plupart reconnaissent la protéine d’enveloppe de surface du VIH (gp120). L’un des plus efficaces, l’anticorps VRCO1, bloque 90% des virus testés. Il cible le site de fixation du récepteur cellulaire CD4 sur gp120. Comme les autres anticorps neutralisants, VRCO1 présente de nombreuses mutations somatiques qui apparaissent dans les dernières étapes de sa formation. Ces mutations sont essentielles à l’activité de neutralisation. Deux études indépendantes ont montré que les anticorps bloquant l’interaction CD4/gp120, comme VRCO1, partagent certaines caractéristiques.
Dans la première étude, des chercheurs américains et allemands ont développé une nouvelle technique permettant d’identifier les anticorps présentant de forts taux de mutation. Sur 4 individus infectés et présentant de fortes quantités d’anticorps neutralisants, 576 nouveaux anticorps ont alors été isolés, aptes à fixer gp120. Ils ont ensuite mesuré, in vitro, les activités de ces anticorps contre 8 virus différents qui ont été comparées à celles de VRCO1. 11 anticorps hautement neutralisants ont alors été sélectionnés. Ceux-ci ont ensuite été testés sur un panel de 15 variants viraux supplémentaires, dont certains résistants à VRCO1. 6 anticorps (RU01, 08, 10, 12, 16 et NIH45-46), les plus abondants chez les 4 patients initiaux, se sont montrés particulièrement efficaces. Ces chercheurs ont testé ces anticorps sur 118 variants viraux et ils en neutralisent 96 %.

recherche-similitude-anticorps-contre-VIH

Ils ont ensuite observé que ces anticorps fortement réactifs présentent une séquence commune de 68 acides aminés. De plus, une analyse structurale a révélé qu’ils participent spécifiquement à la reconnaissance de l’enveloppe virale. Les chercheurs ont désigné cette classe d’anticorps les HAADS2.
Dans la seconde étude, d’autres chercheurs américains ont isolé chez des patients 7 anticorps neutralisants capables de reconnaître sur la gp120  le site de fixation à CD4. Par cristallographie, ils ont observé que ces anticorps, tout comme VRCO1, forment avec le VIH des structures apparentées. Cela traduit un mode de reconnaissance commun des sous-types du VIH au niveau du site d’attachement de CD4 sur gp120. D’autres analyses ont permis ensuite de révéler des similitudes dans les processus de maturation des constituants des anticorps.

maturation des anticorps contre le VIH

Ces études montrent donc, par des approches complémentaires, que les anticorps neutralisants qui bloquent l’interaction du virus au CD4 présentent des similitudes de structures et un mécanisme commun de maturation. Ces travaux pourraient faciliter la conception de vaccins capables d’activer la production d’anticorps neutralisants.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sequence and structural convergence of broad and potent HIV antibodies that mimic CD4 binding. Scheid JF, Mouquet H, Ueberheide B, Diskin R, Klein F, Oliveira TY, Pietzsch J, Fenyo D, Abadir A, Velinzon K, Hurley A, Myung S, Boulad F, Poignard P, Burton DR, Pereyra F, Ho DD, Walker BD, Seaman MS, Bjorkman PJ, Chait BT, Nussenzweig MC. Science. 2011 Sep 16; 333(6049):1633-7.

Focused evolution of HIV-1 neutralizing antibodies revealed by structures and deep sequencing.
Wu X, Zhou T, Zhu J, Zhang B, Georgiev I, Wang C, Chen X, Longo NS, Louder M, McKee K, O'Dell S, Perfetto S, Schmidt SD, Shi W, Wu L, Yang Y, Yang ZY, Yang Z, Zhang Z, Bonsignori M, Crump JA, Kapiga SH, Sam NE, Haynes BF, Simek M, Burton DR, Koff WC, Doria-Rose NA, Connors M; NISC Comparative Sequencing Program, Mullikin JC, Nabel GJ, Roederer M, Shapiro L, Kwong PD, Mascola JR. Science. 2011 Sep 16;333(6049):1593-602.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 Voir lettres SIDABLOG n° 22 et 43.
2 Highly active agonistic CD4bs antibodies.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.