Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n° 62 (1-15 juillet 2011)


Format PDF

Comment les singes Sooty Mangabey résisteraient au SIDA

L’infection chez l’homme entraîne une dégradation du système immunitaire conduisant au SIDA. En revanche, chez les singes africains, comme le Sooty Mangabey et le singe vert, à la différence du singe macaque asiatique, l’infection est naturelle et ne provoque aucune pathologie malgré une forte réplication virale. Aussi, comprendre ces mécanismes de résistance à la maladie s’avère essentiel au développement de nouvelles thérapies et vaccins. On sait aujourd’hui qu’il s’agit en réalité seulement d’une fraction des cellules du système immunitaire du singe Sooty Mangabey qui résiste et qui protègerait l’ensemble de l’organisme.
L’équipe dirigée par le Pr Silvestri a initialement observé chez les seuls singes africains naturellement infectés une diminution globale de certaines cellules cibles du virus, les lymphocytes T CD4+ (LTCD4+) exprimant le corécepteur d’entrée du virus CCR5. Aussi, l’activation immunitaire entraînée par cette infection est très limitée comparativement à celle observée chez les macaques d’Asie et les hommes infectés. Normalement, cette activation va conduire à la dégradation du système immunitaire et à la maladie.
Mais comment alors le virus se multiplie efficacement chez le Sooty Mangabey ? Pour répondre à cette question, ces chercheurs ont montré que c’est surtout une fraction de ces cellules qui est concernée. En effet, ils ont observé in vitro et in vivo que l’activation des LTCD4+ n’entraîne que peu de surexpressions du corécepteur CCR5 chez les Sooty Mangabey mais pas chez les macaques d’Asie. Cette différence est la plus importante pour une sous-population des LTCD4+, les LTCD4+ mémoire centrale1. Ces cellules qui n’expriment que faiblement CCR5 ne sont ni infectées et ni détruites par le virus.
On pense depuis plusieurs années que c’est la destruction des LTCD4+ mémoire centrale qui serait responsable de l’activation anormale du système immunitaire, puis du SIDA chez les singes macaques et l’homme. La préservation des LTCD4+ mémoire centrale protègerait les singes Sooty Mangabey de la maladie.

Sensibilités des singes et des hommes au SIDA

Ainsi, la régulation de l’expression de CCR5 sur les LTCD4+ mémoire centrale protègerait ces cellules du virus et empêcherait l’activation immunitaire observée chez les organismes malades.
De même, on a montré, il y a quelques années, que lorsque les CD4 des lymphocytes T mémoire centrale s’expriment moins alors les singes verts sont protégés2. En effet, CD4 comme CCR5 est nécessaire à l’entrée du virus dans les cellules. Les singes verts et les Sooty Mangabey résisteraient donc au SIDA par des mécanismes semblables : leurs LTCD4+ mémoire centrale seraient protégés du virus qui ne trouverait plus ses portes d’entrée CD4 ou CCR5.
Ces résultats devraient faciliter le développement de nouveaux traitements ou des vaccins capables de ralentir ou de bloquer le SIDA.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Low levels of SIV infection in sooty mangabey central memory CD4(+) T cells are associated with limited CCR5 expression.
Paiardini M, Cervasi B, Reyes-Aviles E, Micci L, Ortiz AM, Chahroudi A, Vinton C, Gordon SN, Bosinger SE, Francella N, Hallberg PL, Cramer E, Schlub T, Chan ML, Riddick NE, Collman RG, Apetrei C, Pandrea I, Else J, Munch J, Kirchhoff F, Davenport MP, Brenchley JM, Silvestri G. Nat Med. 2011 Jun 26;17(7):830-6
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 Les lymphocytes T mémoire centrale sont une sous-population des lymphocytes T à longues vies que l’on trouve principalement dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate,…).
2 Voir lettre SIDABLOG n° 19.

 

Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.