Revue d’articles scientifiques n°6 (16-30 Novembre 2008)


Format PDF

Des petits ARN protègeraient certaines cellules de l’infection

Les monocytes et les macrophages sont deux types de cellules immunitaires de la même famille et qui peuvent potentiellement être infectées par le VIH. Pourtant, in vitro comme in vivo, on observe que les macrophages sont beaucoup plus facilement infectés par le virus que les monocytes. Plusieurs explications à cette observation ont déjà été avancées, mais aucune n’a été démontrée jusqu'à maintenant.

Des chercheurs chinois ont étudié le rôle que pouvaient avoir des miARN que l’on retrouve en grande quantité chez les monocytes et très peu chez les macrophages. Ces miARN sont des petits ARN interférents qui sont capables de perturber la multiplication du virus in vitro. Cependant,leur utilisation de façon naturelle par le corps humain pour combattre les virus fait encore débat.

L’équipe de scientifiques a tout d’abord modifié des monocytes pour qu’ils ne produisent plus ces miARN. Ils ont ensuite montré que le VIH se propageait beaucoup plus dans ces monocytes modifiés que dans des monocytes normaux. Par cette découverte, les chercheurs ont fait d’une pierre deux coups : ils ont non seulement apporté une explication au fait que le virus infecte les macrophages et non les monocytes, mais ils ont aussi mis en évidence une action antivirale réelle des miRNA à l’intérieur des cellules humaines. Ce dernier résultat tend donc à confirmer le rôle joué par les ARN interférents dans la lutte contre les infections virales.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Wang X., et al. Cellular microRNA expression correlates with susceptibility ofmonocytes/macrophages to HIV-1 infection. Blood. 2008 Nov 17.

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.