Revue d’articles scientifiques n°6 (16-30 Novembre 2008)


Format PDF

Une greffe de moelle osseuse rend le virus du SIDA indétectable.

Un patient sous traitement trithérapique et séropositif depuis dix ans a dû subir une greffe de moelle osseuse pour traiter une leucémie qu’il avait déclaré trois ans auparavant. Son médecin, Eckhard Thiel, qui n’est pas un spécialiste du SIDA, a eu la brillante idée de choisir parmi les donneurs potentiels une personne présentant une mutation dans un des récepteurs du virus. Ce donneur possède un récepteur CCR5 (protéine utilisée par le virus pour entrer dans les cellules) défectueux auquel il manque toute une partie. Le virus ne peut alors pas rentrer dans les cellules et les gens présentant cette mutation ne sont jamais infectés.
Le malade en question a donc reçu, via cette greffe de moelle osseuse, un nouveau système immunitaire censé être insensible au VIH. Bien qu’il ait arrêté les traitements antirétroviraux depuis la greffe il y a plus de 20 mois, le VIH est toujours indétectable chez ce patient.
Ce travail, qui n’a pas encore fait l’objet d’une publication scientifique mais qui a été relayé par un article du Wall street journal, représente une grande première dans l’histoire de la lutte contre le virus. En effet, s’ils viennent à être confirmés, ces résultats prouvent que le corps humain peut avoir la capacité de se débarrasser entièrement du virus et donc de guérir du SIDA. Malheureusement, la difficulté de l’opération et les risques encourus par une greffe de moelle osseuse ne permettent pas de proposer cette lourde intervention chirurgicale comme traitement alternatif aux trithérapies.
Il appartient donc à l’équipe de médecins de tempérer les espoirs que leur réussite a pu soulever tout en étudiant en détail l’évolution de la maladie chez ce patient.

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.