Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n° 56 (1-15 avril 2011)


Format PDF

Comment fonctionne l’Interféron ?

La production de l’Interféron de type I est une des réponses immunitaires de l’organisme qui permet de protéger les cellules contre des pathogènes viraux.  Cette substance agit en stimulant la production de protéines produites par des gènes dits ISG pour « Interferon Stimulated Genes ». Des centaines d’ISG ont été découverts depuis 25 ans mais seulement quelques-uns ont été caractérisés pour leur activité antivirale (puissance, cible, mécanisme…). Grâce à de nouvelles techniques performantes on connaît aujourd’hui l’effet de centaines d’ISG contre différents virus.
Mener des études en surexprimant un grand nombre de gènes est resté longtemps un obstacle technique. Des chercheurs de l’Université Rockefeller à New-York ont pu surmonter cette barrière pour identifier de nouveaux ISG antiviraux. Ils ont débuté leur analyse par une expérience pilote testant l’activité de 11 ISG sur les virus VSV (virus de la stomatite vésiculaire) et YFV (virus de la fièvre jaune). Ils ont montré qu’IFI6 est spécifique d’YFV et MX1 de VSV. IFITM3 quant à lui entraîne l’inhibition des deux virus : il inhibe également les virus influenza, le virus du Nil occidental et celui de la dengue.
Ils ont testé ensuite 389 ISG sélectionnés à partir de travaux antérieurs.  Ils ont testé leur capacité à inhiber la réplication de plusieurs virus animaux et humains : le virus de l’hépatite C (HCV), le virus Chikungunya, le virus de l'encéphalite équine vénézuélienne (VEEV), le YFV, le VSV et le VIH. Pour HCV, ils ont montré au moins deux catégories d’ISG : les inhibiteurs forts agissant sur les voies de signalisation de l’Interféron et les inhibiteurs plus modestes qui cibleraient des fonctions effectrices, responsables de l’effet antiviral lui-même. Ils ont montré que différents virus sont ciblés par différents groupes de gènes ISG uniques.  Certains, tels qu’IRF1, C6orf150, HPSE, MAD5 et IFITM3 sont largement actifs, c'est-à-dire qu’ils interviennent chacun sur plusieurs virus. D’autres, tels que DDX60, IFI44L, IFI6 et OASL sont plus spécifiques. De plus, ils ont montré que les effets de ces ISG s’additionnent généralement pour réduire de plus de 90% la réplication virale. Enfin, ils ont montré que c’est l’étape de production des constituants viraux qui est bloquée par les ISG dans les cellules infectées.
L’Interféron est utilisé comme l’un des principaux traitements contre l’HCV mais reste peu actif contre le VIH1. Aussi, il présente des effets secondaires indésirables2. L’utilisation d’ISG à sa place pourrait améliorer les traitements.

interferon-isg

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A diverse range of gene products are effectors of the type I interferon antiviral response. Schoggins JW, Wilson SJ, Panis M, Murphy MY, Jones CT, Bieniasz P, Rice CM. Nature. 2011 Apr 28;472(7344):481-5.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 Voir lettres SIDABLOG n° 22.
2 Voir lettres SIDABLOG n° 20.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.