Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°55 (16-31 mars 2011)


Format PDF

Le VIH et le lymphome hodgkinien

Le lymphome de Hodgkin (LH), un cancer sanguin du système lymphatique, est 10 fois plus fréquent chez les personnes séropositives. Des débats existent toujours au sein de la communauté médicale concernant les facteurs qui favoriseraient le LH chez ces patients. Une large étude européenne apporte aujourd’hui de nouveaux éléments de réponse.
Depuis l’arrivée des thérapies antirétrovirales combinées l’incidence des cancers associés au SIDA a nettement diminué. En revanche, des LH et d’autres cancers non associés au SIDA apparaissent et auraient même tendance à augmenter.
Certaines études montrent aussi que les patients ayant une immunodéficience modérée [nombre de lymphocytes T CD4+ (LTCD4+) compris entre 150 et 200 cellules/ml] ont plus de risques de développer un LH que les sujets hautement immunodéprimés1. D’autres études montrent au contraire que l’apparition de LH est nettement corrélée au déclin des LTCD4+2. Ces études sont d’autant plus complexes que le LH conduit lui-même à la chute du nombre de lymphocytes.
Une étude du COHERE3 a été réalisée sur la fréquence et les facteurs de risques au LH. On a aussi suivi le nombre de LTCD4+ chez les patients séropositifs présentant un LH parmi 67660 patients infectés par le VIH, de 30 cohortes européennes, dont 107 ont développé un LH. La fréquence d’un LH est de 50 pour 100000 personnes-années de suivi, que les patients soient sous thérapie antirétrovirale combinée ou non.
On a finalement mis en évidence peu de facteurs de risque. Notamment, on a démontré que la réplication virale n’est pas associée au risque d’un LH. En revanche, les sujets ayant un nombre moyen de LTCD4+ (100 à 200 LTCD4+/ml) enregistrent le risque le plus élevé.
Ceci peut s’expliquer ainsi : dans les LH, la majorité des cellules sont saines (CD4+, CD8+…) et seul 1% des cellules apparaissent cancéreuses4. Celles-ci expriment, en particulier, le récepteur CD40 nécessaire à leur prolifération. Pour cela, CD40 doit être activé par CD40L que l’on trouve sur les LTCD4+. Ainsi, de faibles quantités de LTCD4+ ne permettent pas aux cellules cancéreuses de proliférer, mais de trop fortes quantités vont les détruire.  Comme les thérapies antirétrovirales combinées restaurent le système immunitaire en augmentant progressivement le pool de CD4, les risques de LH augmentent.

Aussi, cette étude ne montre pas que le traitement par des NNRTIs (inhibiteur de reverse transcriptase non nucléoside) augmente le risque de développer un LH. Parallèlement, la survie des patients infectés par le VIH et développant un LH est de 86% un an après le diagnostic alors qu’elle est de 98%  dans la population de personnes séronégatives.
Ainsi, une immunodéficience modérée est essentielle pour le développement des LH. Mais, ce risque diminue au fur et à mesure que le nombre de LTCD4+ décroît. Ainsi le déclin du nombre de CD4 chez les patients sous traitement antirétroviral peut apparaître comme un signe précoce de LH.

developpement lymphome hodgkin chez personnes infectées vih

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
HIV-1-related Hodgkin lymphoma in the era of combination antiretroviral therapy: incidence and evolution of CD4+ T-cell lymphocytes. Bohlius J, Schmidlin K, Boué F, Fätkenheuer G, May M, Caro-Murillo AM, Mocroft A, Bonnet F, Clifford G, Paparizos V, Miro JM, Obel N, Prins M, Chêne G, Egger M. Blood. 2011 Mar 2.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 Nombre de lymphocytes T CD4+ < 100/ml.
2 Notamment réalisées dans des hôpitaux français.
3 Collaboration of Observational HIV Epidemiological Research : Etudes collaboratives sur les différentes cohortes européennes de malades.
4 Appelées cellules de Reed-Sternberg qui caractérisent le lymphome de Hodgkin.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.