Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°53 (16-28 février 2011)


Format PDF

Comment l’interleukine-7 pourrait renforcer nos défenses

L’une des caractéristiques du VIH est de persister au sein de l’organisme infecté. Pour cela, l’une de ses tactiques, c’est de neutraliser les défenses immunitaires. Cependant, ce mécanisme reste globalement mal compris. Les comprendre ouvrirait pourtant des voies thérapeutiques. De récentes études réalisées in vivo sur des souris infectées permettent justement de mieux saisir comment une protéine naturelle, l’interleukine-7 (IL-7), pourrait rétablir nos défenses immunitaires.
En effet, les interactions entre le virus lymphatique chorimeningitis (LCMV) et le système immunitaire de la souris ressemblent à l’infection chez l’homme par le VIH. Ce virus entraîne des infections chroniques associées à une réplication virale massive. Comme dans le cas du VIH, il altère la réponse immunitaire qui pourrait l’éliminer. Différentes équipes de recherche utilisent donc ce modèle pour comprendre les interactions entre les virus à infection lente et le système immunitaire.
Ces animaux de laboratoire sont notamment un outil précieux pour étudier les interleukines. Il s’agit de protéines naturelles qui servent de médiateurs entre cellules du système immunitaire. L’une d’entre elles, l’IL-7, permet de maintenir la quantité de lymphocytes T en stimulant la production de nouvelles cellules ou en agissant directement sur eux. On voudrait donc les utiliser pour surmonter les dégradations provoquées par certains virus. L’IL7 a déjà été testée chez des singes infectés ce qui a permis de réduire la charge virale, bien que l’on en comprenne encore mal le détail. 
Ainsi des chercheurs se sont penchés sur les effets biologiques de l’IL-7. Ils l’ont administrée à des souris infectés par LCMV clone 13 et ont étudié la réponse immunitaire associée. Ils ont en effet montré que l’IL-7 protège et restaure la réponse immunitaire : l’IL-7 permet d’augmenter le nombre de lymphocytes T, qu’ils participent à la réponse contre le virus ou non. Ils ont ainsi observé une diminution de la charge virale et ont mesuré une augmentation de la quantité d’autres interleukines, en particulier l’interleukine-221 qui protège le foie.
Ces chercheurs ont également montré que l’IL-7 agit en réduisant le nombre de protéines cellulaires Soc3. Il s’agit de molécules qui inhibent la prolifération des cellules T. En dehors de toute infection, ces dernières sont nécessaires, mais en cas d’infection par le VIH, elles deviennent paradoxalement handicapantes. Il en va de même pour le facteur PD-12 qui dérégule les fonctions antivirales dans les cellules infectées. Celui-ci est bloqué par l’IL-7.
Ainsi le traitement via l’IL-7 permet d’inhiber Soc3 et PD-1 : l’inactivation de ces deux régulateurs de la réponse immunitaire entraîne une augmentation du nombre et des fonctions des cellules T ainsi qu’une diminution de la charge virale. Ces données suggèrent que l’IL-7 pourrait être utilisée en traitement complémentaire des maladies virales chroniques liées au VIH ou au virus de l’hépatite C.
Toutefois, rappelons qu’une autre interleukine, l’IL-2, a suscité un certain enthousiasme. Mais, paradoxalement, même si elle augmente le nombre de lymphocytes T CD4+, elle n’a pas d’effet sur la maladie : elle stimule également les lymphocytes T régulateurs (Tregs) qui affaiblissent nos défenses. Concernant l’Il-7, les chercheurs ont montré qu’elle limiterait la quantité de Tregs. Il faut donc suivre avec intérêt les travaux sur l’IL-7

effet protecteur il7 sur souris infectées

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
IL-7 Engages Multiple Mechanisms to Overcome Chronic Viral Infection and Limit Organ Pathology. Pellegrini M, Calzascia T, Toe JG, Preston SP, Lin AE, Elford AR, Shahinian A, Lang PA, Lang KS, Morre M, Assouline B, Lahl K, Sparwasser T, Tedder TF, Paik JH, Depinho RA, Basta S, Ohashi PS, Mak TW. Cell. 2011 Feb 18;144(4):601-13.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Références :

1 IL-7 favorise la différentiation des cellules Th17 source majeure de l’IL-22.
2 Voir lettre SIDABLOG n° 36 et 45.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.