Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°39 (16-31 mai 2010)


Format PDF

Pourquoi l'IL-2 n’est pas efficace

L’infection VIH-1 se caractérise par une diminution progressive des lymphocytes T CD4+ (LTCD4). Les traitements antirétroviraux limitent cependant leur chute : les patients restent beaucoup plus longtemps en bonne santé et leur espérance de vie augmente. Pour améliorer l’efficacité de ces traitements, des chercheurs ont évalué leur combinaison avec l’interleukine-2 (IL-2), une molécule produite naturellement par notre système immunitaire qui active la prolifération des lymphocytes.
Paradoxalement, même si l’IL-2 augmente le nombre de LTCD4 des patients traités par trithérapie, elle n’a d’effet ni sur la maladie, ni sur l’espérance de vie. Comment expliquer cela ? Une étude vient de montrer que l’IL-2 stimulerait des cellules qui affaiblissent nos défenses.
Lorsque les LTCD4 sont activés, ils produisent de l’IL-2 afin de stimuler leur fonctionnement et leur prolifération. Ainsi, en présence d'IL-2, leur nombre augmente pour mieux répondre à l’agression. Les lymphocytes B, producteurs d'anticorps, sont également sensibles à l'IL-2, laquelle stimule leur maturation ainsi que la synthèse des anticorps.
Différents essais ont en effet montré que l’IL-2 augmente le nombre de LTCD4 chez les patients traités. L'essai ANRS 048 terminé en avril 2002 a montré que l'usage d'IL-2 associé à un traitement par AZT aboutit à un nombre de CD4 supérieur à celui obtenu par l'usage d'AZT seul. Plus tard, l'essai ANRS 079 a conclu de même pour une comparaison entre une trithérapie associée à l'IL-2 et la trithérapie seule. L'essai ILSTIM (ANRS 082), démarré en 1997 et terminé en juin 2000, a montré que chez 70 personnes le taux de LTCD4+ a augmenté.
Deux essais de phase III de longue durée SILCAAT (ANRS122) et ESPRIT (ANRS 101) ont été réalisés afin d'évaluer si l'administration d'IL-2 apporte un bénéfice clinique aux patients sous antirétroviraux. Malgré une augmentation substantielle des LTCD4+, l'analyse des 2 essais ne montre pas de différence significative entre les 2 groupes quant à la survenue d'une infection opportuniste ou de décès. Ces deux essais permettent d’affirmer que l'IL-2 n’apporte aucun bénéfice clinique en association avec un traitement antirétroviral : le nombre de LTCD4 augmente mais cette combinaison n’a pas d’effets particulièrement sensibles en comparaison avec la trithérapie seule. Les patients connaissent autant la maladie et ont la même espérance de vie.
Suite à ces résultats, Weiss et collaborateurs ont essayé de comprendre pourquoi ? Ils ont étudié les différentes populations lymphocytaires CD4+ circulantes chez 33 patients traités. Ils se sont intéressés à une sous-population appelée cellules T régulateurs (Treg). Ce sont des suppresseurs de la réponse immunitaire qui limitent les dommages qu’elle peut faire subir à l'hôte, comme dans le cas de maladies auto-immunes. Chez les patients asymptomatiques infectés par le VIH, on a isolé des Treg du sang périphérique et on a observé in vitro que ces cellules limitent la réponse immunitaire spécifique liée au VIH.
Weiss et ses collaborateurs ont détecté chez les patients traités par l’IL-2 l’augmentation et la persistance de deux populations de lymphocytes T bien distinctes qui possèdent toutes les caractéristiques des Treg. Cela pourrait expliquer que, malgré une augmentation du taux de LTCD4, le risque de progression clinique du SIDA reste plus élevé chez ces patients.

IL 2 active les suppresseurs de la réponse immunitaire contre le VIH

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
In vivo expansion of naive and activated CD4+CD25+FOXP3+ regulatory T cell populations in interleukin-2-treated HIV patients. Weiss L, Letimier FA, Carriere M, Maiella S, Donkova-Petrini V, Targat B, Benecke A, Rogge L, Levy Y. Proc Natl Acad Sci U S A. 2010 Jun 8;107(23):10632-7.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.