Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°39 (16-31 mai 2010)


Format PDF

APOBEC3G contribue à la variabilité du VIH

L’enzyme cellulaire APOBEC3G constitue l’un des mécanismes de défense antivirale naturelle des cellules de mammifères contre les rétrovirus. Elle modifie la composition génétique du virus au point de le rendre impuissant. De nouveaux travaux suggèrent qu’APOBEC3G pourrait modifier le VIH sans le détruire et, pire encore, contribuer ainsi à sa variabilité.
APOBEC3G peut être incorporée dans les particules VIH. Elle accompagne le virus jusqu’à qu’il pénètre une nouvelle cellule humaine et c’est alors seulement qu’elle va introduire des mutations dans son génome. APOBEC3G possède une activité cytidine déaminase. Elle modifie l’enchaînement des bases et remplace des guanosines (G)  par des adénosines (A)  et entraîne donc des mutations G vers A, rendant le virus totalement inactif, incapable de se multiplier.
Cependant, le virus a développé une arme pour lutter contre ces mécanismes de défense. C’est une petite protéine appelée VIF (viral infectivity factor) qui se fixe directement à APOBEC3G et favorise sa dégradation. Les virus formés ne contenant plus APOBEC3G seront infectieux.
En développant un modèle d’étude in vitro Sadler et ses collaborateurs, ont montré qu’effectivement la protéine par sa capacité de substituer G en A entraîne une mutagenèse du VIH. Cette dernière peut aboutir, en présence comme en absence de Vif, dans certains cas, à sa destruction mais aussi à des mutations sub-léthales. Il est à noter que certaines mutations de résistance aux antirétroviraux sont le résultat d’une substitution G enA. On comprend donc que même menacé par Vif, ABOPEC3G entraîne des mutations au bénéfice du virus. Parce qu’elles sont moins nombreuses, ces mutations normalement défensives peuvent devenir agressives.

Il reste à déterminer si cette protéine cellulaire joue un rôle dans les mécanismes de la résistance du VIH aux antirétroviraux et dans la physiopathologie de l’infection.

apobec entraine la variabilité ou la mutation léthale du vih

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
APOBEC3G Contributes to HIV-1 Variation Through Sublethal Mutagenesis. Sadler HA, Stenglein MD, Harris RS, Mansky LM. J Virol. 2010 May 12.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.