Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°37 (16-30 avril 2010)


Format PDF

Une protéine cellulaire impliquée dans la synthèse du VIH

La protéine Tat a un rôle essentiel dans le cycle du virus en activant la synthèse de ses constituants. On vient d’identifier un nouveau cofacteur cellulaire de Tat nécessaire à la réplication virale.
Pour se multiplier au sein de la cellule infectée, le VIH doit produire ses constituants à partir de ses gènes. La protéine Tat permet l’expression des gènes viraux. Elle forme un complexe avec différentes protéines cellulaires et la région TAR du LTR (long terminal repeat) : c’est une séquence régulatrice qui participe à la synthèse des ARNm viraux, intermédiaires indispensables à la synthèse des protéines. Un certain nombre de cofacteurs cellulaires de Tat ont été identifiés comme la cycline T1 et le CDK9 du complexe P-TEFb.
Pagans et ses collaborateurs viennent de montrer que la lysine méthyl transférase cellulaire SET7/9-KMT7 est aussi un facteur capable d’augmenter la transcription du VIH. La protéine Tat possède 2 sites, très conservés parmi les différentes souches du VIH, sur lesquels il est possible de greffer le groupement chimique méthyl (CH3). Pour cela, elle a besoin du concours de la lysine méthyl transférase SET7/9-KMT7. Celle-ci est en effet capable de fixer un groupement méthyl sur la protéine Tat à une seule position (K51). En particulier, cette enzyme a été étudiée dans les cellules T CD4+. Elle stimule l’expression des gènes viraux et la production de nouveaux virus. In vitro, en utilisant une protéine Tat synthétisée, l’enzyme « méthylante » se fixe directement sur la protéine Tat.
Ces chercheurs ont également mis en évidence que la SET7/9-KMT7 interagit avec la région TAR de l’ARN viral, comme la protéine Tat. Elle augmente aussi les propriétés de fixation de Tat sur la région TAR indépendamment de son interaction avec cette région.
Ils ont enfin montré que SET7/9-KMT7 se fixe non seulement sur le complexe protéine Tat-cycline T1-CDK9 du complexe P-TEFb, mais qu’elle agit aussi sur le recrutement des protéines Tat et sur le complexe cycline T1-CDK9.
La lysine methyl transférase SET7/9-KMT7 est donc un cofacteur cellulaire, comme la cycline T1 et le CDK9 du complexe P-TEFb, impliqué dans la transcription virale. Les thérapies actuellement utilisées tentent de limiter la réplication virale au moyen de molécules inhibant une ou plusieurs étapes du cycle de réplication. Il est donc important de connaître le degré d’implication de la lysine méthyl transférase SET7/9-KMT7 avant et pendant la réplication.

mécanisme d'activation de transcription du vih

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
The Cellular Lysine Methyltransferase Set7/9-KMT7 Binds HIV-1 TAR RNA, Monomethylates the Viral Transactivator Tat, and Enhances HIV Transcription. Sara Pagans, Steven E. Kauder, Katrin Kaehlcke, Naoki Sakane, Sebastian Schroeder,Wilma Dormeyer, Raymond C. Trievel, Eric Verdin, Martina Schnolzer, and Melanie Ott. Cell Host & Microbe 7, 234–244.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.