Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Lettre bimensuelle n°37 (16-30 avril 2010)


Format PDF

Rentrer dans le noyau : une étape complexe

Les premières étapes de l’infection sont décisives pour que le VIH se multiplie. Après être entré dans la cellule, son génome doit s’incorporer à celui de la cellule. Pour entrer dans son noyau, le virus a cependant besoin du concours de différents éléments cellulaires.
L’ADN viral est synthétisé à partir de son génome ARN au cours de la transcription inverse. Il est ensuite associé à plusieurs protéines pour former le PIC (complexe de pré-intégration) et ainsi entrer dans le noyau pour s’intégrer au génome cellulaire. Pour que l’ADN viral soit injecté dans le noyau, ces PICs utilisent des mécanismes cellulaires de transport nucléaire, protéines normalement utilisées par la cellule pour ajouter des substances au noyau. Pour ce faire, les PIC sont guidés par la protéine virale de capside (CA). Mais le mécanisme de dissociation entre CA et l’ADN viral au niveau du pore nucléaire est encore mal compris. Néanmoins, différents facteurs cellulaires nécessaires à l’infection pourraient se fixer à CA pour permettre le passage dans le noyau.
Lee et ses collaborateurs ont cherché à identifier les protéines cellulaires mises en jeu lors des étapes précoces de l’infection. Ils ont alors repéré une protéine cellulaire, la CPSF6, comme un puissant inhibiteur de la réplication du VIH. Sa forte expression dans le cytoplasme cellulaire réduit considérablement la pénétration de l’ADN viral dans le noyau en se fixant à la protéine CA. Les chercheurs ont montré cependant qu’une simple mutation (N74D) de la protéine CA annule son effet. Tout cela montre bien l’importance de la protéine CA pour le transport nucléaire de l’ADN viral. Elle pourrait de plus permettre au PIC de se fixer au pore nucléaire. De surcroît, ces chercheurs ont révélé des interactions entre des protéines cellulaires (TNPO3, RANBP2,NUP153) et la protéine CA pendant l’infection.
Ces découvertes mettent donc l’accent sur les interactions entre les protéines virales et les protéines cellulaires lors des étapes précoces de l’infection par le VIH. Celles-ci doivent cependant être approfondies et pourraient représenter un espoir pour une nouvelle gamme d’antiviraux ciblant la protéine CA.

Mécanisme d'entrée du vih dans le noyau

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Flexible use of nuclear import pathways by HIV-1. Lee K, Ambrose Z, Martin TD, Oztop I, Mulky A, Julias JG, Vandegraaff N, Baumann JG, Wang R, Yuen W, Takemura T, Shelton K, Taniuchi I, Li Y, Sodroski J, Littman DR, Coffin JM, Hughes SH, Unutmaz D, Engelman A, KewalRamani VN. Cell Host Microbe. 2010 Mar 18;7(3):221-33.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.