Lettre bimensuelle n°36 (1-15 avril 2010)


Format PDF

Certaines villes américaines seraient aussi touchées que l’Afrique.

Les deux tiers des personnes contaminées vivent en Afrique subsaharienne. Il apparait toutefois que dans certaines villes américaines l’infection serait encore plus  élevée.
En 1984, on a dénombré 130 000 nouvelles infections aux Etats Unis, puis 60 000 en 1991et 56 000 en 2006. D’après les dernières estimations, il y aurait aujourd’hui plus d’un million d’Américains infectés et plus de 20 % d’entre eux ignorent leur statut sérologique.
Néanmoins, une étude récente relève que certaines villes rivalisent désormais avec certains pays africains. A Washington DC, un adulte sur 30 est séropositif, mais 1 sur 16 parmi les afro-américains. A New York, 1 noir sur 40 est contaminés, 1 homosexuel sur 10 et 1 toxicomane sur 8. Dans certaines villes, l'infection peut même atteindre un tiers des homosexuels. L'épidémie sévit surtout dans les régions urbaines du nord-est, de la côte ouest, la côte est et dans certaines villes du sud.
D’après les études sociologiques, c’est moins le mode de vie d'une personne que ses fréquentations qui constituent des facteurs de risque. Ainsi, les homosexuels noirs sont plus touchés par l’infection, non pas en raison de leur orientation sexuelle, mais parce qu’ils privilégient des rapports sexuels avec des individus d’ethnies similaires. De même, il semble que les femmes noires et hispaniques soient plus exposées : statistiquement, elles changent plus fréquemment de partenaires et sont plus vulnérables économiquement et socialement. Elles craignent notamment de proposer des préservatifs à leurs partenaires. Elles constituent alors plus de 25% des nouvelles infections.
Les Etats-Unis restent globalement peu touchés mais la contamination est particulièrement forte chez certaines populations urbaines. Cela constitue une grave menace pour la santé publique. Il faut améliorer la sensibilisation des individus des communautés à risque en évitant toute stigmatisation.

Prévalence du sida au USA comparativement à l'afrique

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
AIDS in America--forgotten but not gone. El-Sadr WM, Mayer KH, Hodder SL. N Engl J Med. 2010 Mar 18;362(11):967-70.


Accèdez aux articles de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.