Revue d’articles scientifiques n°34 (1-15 mars 2010)


Format PDF

Les tests rapides de détection du VIH : une valeur sûre ?

Pour ralentir l’épidémie, les tests de dépistage sont indispensables, et cela partout où le virus sévit. En Afrique Sub-saharienne, les tests rapides du VIH sont les solutions les plus efficaces et les moins coûteuses, et particulièrement utiles pour les femmes sur le point d’accoucher. Leur fiabilité a été reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé mais peut être améliorée.
La qualité première de ces tests, c’est leur rapidité. En effet, dans l’éventualité d’une transmission mère-enfant la décision médicale doit être rapide. Des chercheurs ont cependant étudié ces tests rapides sur une cohorte de 60 000 femmes enceintes du Burkina Faso à faible risque de séropositivité. Le but était de déterminer le pourcentage de résultats incertains à l’issue de deux tests rapides (Determine HIV1/2 test de chez Abbot et Genie II HIV-1/HIV-2 de chez Bio-Rad) et de situer les patients concernés.
Ils ont alors montré que le nombre de résultats indéterminés (test Determine positif et test Genic II négatif) est relativement bas (1%). Ils ont pu montrer qu’une grande proportion de ces résultats indéterminés se sont avérés négatifs par les tests supplémentaires de quatrième génération (EIAs, WBs). Les faux positifs obtenus avec le test Determine s’expliquent par une réactivité à d’autres agents infectieux (malaria, tuberculose…) à quelques exceptions près.
Cette étude permet donc de rassurer et d’apporter des réponses plus fiables à toutes les femmes enceintes testées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Low Prevalence Rate of Indeterminate Serological Human Immunodeficiency Virus Results among Pregnant Women from Burkina Faso (West Africa). Dramane Kania1, 2, Paulin Fao2, Diane Valéa1, 2, Clarisse Gouem2, Thérèse Kagoné1, Hervé Hien2, Paulin Somda2, Patrice Ouédraogo2, Aly Drabo1, Sandrine Gampini1, Nicolas Méda2, Serge Diagbouga2, Philippe Van de Perre3, François Rouet1, 2*, for the WHO/ANRS 1289 Kesho Bora Study Group in Burkina Faso. J. Clin. Microbiol. doi:10.1128/JCM.01734-09.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :

 

Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.