Revue d’articles scientifiques n°27 (16-30 Novembre 2009)


Format PDF

Un mécanisme commun aux virus pour contrer les défenses cellulaires

Les organismes mammifères possèdent de nombreux outils pour lutter contre les virus. Notamment, ils disposent de certaines protéines dites « facteurs de restriction » qui les protègent des infections virales. On comprend mieux aujourd’hui comment le VIS, apparenté au VIH, contrecarre certaines défenses de l’organisme hôte.
Parmi ces facteurs de restriction, on compte la protéine téthérine qui inhibe le relargage des particules virales hors de la cellule. Le VIH-1 répond à cette attaque grâce à la protéine Vpu. Quant aux VIH-2 et VIS, c’est par la protéine Nef qu’ils réagissent. Cependant d’autres virus, comme Ebola, ne possèdent ni l’une ni l’autre et pourtant semblent avoir une activité anti-téthérine. Une autre protéine virale pourrait jouer le même rôle.
Des chercheurs anglais se sont mis à la recherche d’une telle protéine en prenant comme modèle le virus VIS du singe Tantalus proche du VIH-1. Ils ont tout d’abord montré que l’enveloppe de SIVtan pouvait contrecarrer l’activité de la protéine téthérine de plusieurs primates tels que le singe rhésus, le sooty mangabey et l’homme.
On sait déjà que la protéine Vpu du VIH-1 permet la dégradation la téthérine alors que la protéine Nef semble la repousser de la surface cellulaire. Ces chercheurs montrent aujourd’hui que l’enveloppe de SIVtan réduit également l’expression de la téthérine par séquestration de celle-ci dans une région proche du noyau, l’empêchant donc de bloquer le bourgeonnement des virions. De plus, ils ont observé une mutation située dans le domaine extracellulaire de la téthérine humaine qui suffit pour échapper à l’effet de l’enveloppe de SIVtan. Cette mutation restaure donc l’activité antivirale.
On peut penser que l’enveloppe du VIH-1 est également un antagoniste de la téthérine et que ce virus se serait doté d’au moins deux protéines, Env et Vpu, pour la contrecarrer. Ces protéines virales sont donc des cibles intéressantes pour restaurer les défenses cellulaires.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Simian immunodeficiency virus envelope glycoprotein counteracts tetherin/BST-2/CD317 by intracellular sequestration. Gupta RK, Mlcochova P, Pelchen-Matthews A, Petit SJ, Mattiuzzo G, Pillay D, Takeuchi Y, Marsh M, Towers GJ. Proc Natl Acad Sci USA. 2009 Oct 28.


Accèdez aux autres articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.