Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°26 (1-15 Novembre 2009)


Format PDF

L’IL-2 n’améliore pas la thérapie antirétrovirale

Lors d’une infection, le nombre de lymphocytes T CD4+ (LTCD4+) diminue. De ce fait, ces cellules essentielles à la protection de l’organisme ne peuvent plus assurer la défense du corps humain. Le but des thérapies antirétrovirales est notamment d’accroître la quantité de LTCD4+. On a tenté de les combiner à des injections d’interleukine-2 (IL-2) pour les rendre plus performantes mais cet essai s’est soldé par un échec.
Parmi les molécules secrétées par le système immunitaire, l’IL-2 permet la prolifération des LTCD4+. On a donc imaginé une thérapie antirétrovirale combinée à l’IL-2 qui devrait être plus performante. On a observé une augmentation des LTCD4+ plus importante que lors des thérapies antirétrovirales classiques.
Une étude réalisée sur près de 1700 patients a toutefois comparé les implications cliniques de cette augmentation de LTCD4+ chez des personnes infectées. Les chercheurs ont étudié deux cohortes ayant différentes quantités de LTCD4+ avant le traitement : la première à moins de 300 LTCD4+ / mm3, la seconde à plus de 300 LTCD4+ / mm3, alors que le taux normal est supérieur à 500 LTCD4+ / mm3. Chacune de ces cohortes a été scindée : un groupe a reçu uniquement une trithérapie ; l’autre a bénéficié de surcroît d’un traitement par IL-2. Les chercheurs ont vérifié que les patients traités par IL-2 augmentaient leur taux de LTCD4+.
En revanche, quand ils se sont penchés sur les implications cliniques de cette augmentation, ils n’ont paradoxalement observé aucune amélioration. Ces patients ont les mêmes maladies opportunistes et la même espérance de vie que les autres.
Ces chercheurs ont alors émis deux hypothèses. La première serait que les LTCD4+ produits par l’IL-2 n’auraient pas de rôle dans la défense de l’organisme. La seconde, que les cellules seraient partiellement fonctionnelles ou que l’IL-2 aurait aussi des effets négatifs sur le système immunitaire.
Ainsi des études complémentaires visant à remonter le nombre des LTCD4+ pour restaurer les défenses immunitaires restent à être réalisées.

L'IL2 n'améliore pas les manifestations cliniques des patients traités contre le VIH

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Interleukin-2 therapy in patients with HIV infection. INSIGHT-ESPRIT Study Group; SILCAAT Scientific Committee, Abrams D, Lévy Y, Losso MH, Babiker A, Collins G, Cooper DA, Darbyshire J, Emery S, Fox L, Gordin F, Lane HC, Lundgren JD, Mitsuyasu R, Neaton JD, Phillips A, Routy JP, Tambussi G, Wentworth D. N Engl J Med. 2009 Oct 15;361(16):1548-59.


Accèdez aux autres articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.