Revue d’articles scientifiques n°25 (16-31 Octobre 2009)


Format PDF

Choix du corécepteur par le VIH : une histoire de boucle.

On sait aujourd’hui que la composition d’une partie du virus va déterminer son choix d’une entrée pour infecter la cellule.
Pour cela, le VIH utilise une double porte avec deux imposantes serrures situées à la surface des cellules immunitaires. Si la première porte d’entrée, le récepteur CD4, est commune à tous les VIHs, celle-ci donne accès à une seconde, le corécepteur, qui diffère selon les souches de virus. Les deux principales souches du VIH utilisent le corécepteur CCR5 ou CXCR4. On trouve les souches virales utilisant le corécepteur CCR5 durant les phases précoces de la maladie alors qu’on observe les souches utilisant CXCR4 durant les phases tardives chez 1/3 des patients. Cependant les raisons expliquant l’apparition des ces virus utilisant CXCR4 restent encore mal connues.
On sait que le VIH peut utiliser tel ou tel corécepteur grâce à ses glycoprotéines d’enveloppe. Ce sont les protéines situées à la surface du virus. Une partie de celle-ci, qui n’est pas structurée, joue un rôle capital. Il s’agit de la boucle V3, présente sur toutes les souches virales.
Une étude récente vient d’établir une relation entre cette boucle V3 et l’utilisation de tel ou tel corécepteur. Pour ce faire, les auteurs ont étudié 1000 séquences de boucles V3 de virus utilisant CCR5 ou CXCR4.
On sait par ailleurs que le virus mute fréquemment. Or, ces chercheurs ont montré que les séquences des variants VIH utilisant CCR5 sont plus stables que les variants VIH utilisant CXCR4. Les souches virales utilisant CCR5 mutent moins dans la région V3. De plus, les mutations qui apparaissent tout de même chez ces derniers sont concentrées en des régions précises de V3. Chez les autres virus ces mutations sont plus anarchiques.
Les chercheurs supposent que la pression de sélection exercée par le système immunitaire est à la base d’une conservation relative des séquences de la boucle V3 des virus utilisant CCR5. Comme le système immunitaire devient défaillant, cette pression de sélection décroît et permet alors l’émergence de virus utilisant CXCR4 possédant diverses séquences V3.

voies d'entrée du vih dans la cellules

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
V3 loop sequence space analysis suggests different evolutionary patterns of CCR5- and CXCR4-tropic HIV. Bozek K, Thielen A, Sierra S, Kaiser R, Lengauer T. PLoS One. 2009 Oct 9;4(10):e7387.


Accèdez aux autres articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.