Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°19 (16-30 juin 2009)


Format PDF

Comment le singe vert résiste-t-il au SIDA ?

Les singes peuvent être contaminés par un virus proche du SIDA qu’on nomme SIV. Chez les singes verts, une espèce présente en Afrique, le virus se développe rapidement chez les individus contaminés. Toutefois, leur système immunitaire n’est pas altéré. Bien qu’infectés, ces animaux ne développeront jamais la maladie.
D’où vient cette résistance ? Les cellules susceptibles d’être infectées par le virus sont les mêmes chez l’homme et le singe. Il s’agit des cellules immunitaires porteuses du récepteur CD4, par lequel le virus rentre dans les cellules. Chez les singes verts, le nombre des récepteurs CD4 diminue en présence du virus sur certains lymphocytes T (les lymphocytes T mémoires) : plus le SIV se développe, moins l’on y trouve de récepteurs CD4. Et comme il y a moins de récepteurs CD4, le virus a du mal à pénétrer dans les cellules et à se répliquer.
Cependant, les lymphocytes T mémoires dépourvues de CD4 ne seront pas détruites par le virus mais garderont toutes leurs propriétés immunitaires. Les chercheurs s’interrogent par conséquent sur les moyens d’adapter ce mécanisme naturel à l’homme.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CD4 downregulation by memory CD4(+) T cells in vivo renders African green monkeys resistant to progressive SIVagm infection. Beaumier CM, Harris LD, Goldstein S, Klatt NR, Whitted S, McGinty J, Apetrei C, Pandrea I, Hirsch VM, Brenchley JM. Nature Medicine (14 June 2009)


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.