Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°19 (16-30 juin 2009)


Format PDF

Comment discriminer les éléments infectieux ?

La reconnaissance de l’élément infectieux par la cellule est la base de la réponse immunitaire. Elle est possible grâce aux récepteurs présents à la surface des cellules. Parmi elles, on trouve les cellules dendritiques porteuses de récepteurs qui leur sont associés nommés DC-SIGN. Elles jouent un rôle crucial car elles sont parmi les premières en contact avec les organismes étrangers. Ces éléments, comme les virus, portent à leur surface des sucres qui sont alors reconnus par ce récepteur DC-SIGN.
Les chercheurs ont étudié les conditions d’attachement et fixation entre les sucres des éléments pathogènes et le récepteur DC-SIGN. Les résultats obtenus viennent contredire les modèles explicatifs passés. Auparavant on pensait que ces interactions étaient faibles et que le récepteur et les sucres restaient statiques. Or, les changements de conformations semblent être déterminants.
En effet, une modification de DC-SIGN permet d’abord l’engagement du sucre du pathogène. Ensuite, d’autres interactions, dont l’efficacité dépend de la composition chimique du pathogène, optimisent son attachement à la cellule. Notre organisme ne reconnait donc pas de la même façon différents pathogènes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Binding-site geometry and flexibility in DC-SIGN demonstrated with surface force measurements. Menon S, Rosenberg K, Graham SA, Ward EM, Taylor ME, Drickamer K, Leckband DE. Proc Natl Acad Sci U S A. 2009 Jun 24.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.