Revue d’articles scientifiques n°19 (16-30 juin 2009)


Format PDF

La circoncision ne protège pas les hommes contre toutes les MST.

On sait depuis plusieurs années que la circoncision des hommes diminue fortement le risque de transmission du VIH lors de rapports hétérosexuels. Des auteurs ont étudié ses effets sur d’autres infections. L’étude a été réalisée chez de jeunes hommes du Kenya chez lesquels on a détecté environ 13% d’infections. Plus particulièrement on s’est intéressé à trois d’entre elles : la première vulgairement appelée « chaude pisse » est provoquée par la bactérie « Neisseria Gonorrhoeae » ; La deuxième, responsable d’urétrite, causée par la bactérie « Chlamydia trachomatis » ; la troisième, provoquant des lésions vaginales, est causée par le parasite « Trichomonas Vaginalis ».
L’observation de ces infections isolées ou combinées montre qu’elles sont aussi importantes chez les hommes circoncis que chez les autres. La protection partielle dont bénéficie les hommes circoncis face au SIDA ne vaut donc pas pour toutes les MST. Les apparitions de ces infections individuellement ou combinées ne semblent pas êtres affectées par la circoncision des jeunes hommes. Dans les pays où la circoncision est largement pratiquée, elle reste un atout face au SIDA, mais seulement face au SIDA.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Adult Male Circumcision Does Not Reduce the Risk of Incident Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, or Trichomonas vaginalis Infection: Results from a Randomized, Controlled Trial in Kenya. Mehta SD, Moses S, Agot K, Parker C, Ndinya-Achola JO, Maclean I, Bailey RC. J Infect Dis. 2009 Aug 1;200(3):370-378.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.