Revue d’articles scientifiques n°17 (16-31 Mai 2009)


Format PDF

La thérapie génique au chevet de la vaccination anti -VIH

Des chercheurs viennent de développer une nouvelle technique pour protéger des singes de l'infection par le SIV. Cette méthode totalement originale consiste à utiliser un autre virus comme vecteur afin qu'il produise des anticorps artificiels anti-SIV dans l'organisme des singes.
L'équipe du Pr. Johnson a modifié un virus appelé AAV (Adenovirus Associated Virus) en ajoutant un gène dans son génome afin qu'il produise des molécules de défense anti SIV. Ces molécules sont appelées immunoadhesines et agissent comme des anticorps artificiels en se liant au SIV et en l'inactivant. Les chercheurs ont ensuite injecté le AAV modifié à des singes avant de les infecter expérimentalement par le SIV. Ils ont pu observer que la vaccination par le AAV modifié permettait de protéger complètement les singes. En effet, dans le groupe des 9 singes vaccinés, 6 n'ont jamais été infectés par le SIV, le virus étant détruit par les immunoadhesines avant de pouvoir se multiplier. Les 3 singes restant ont été contaminés par le SIV mais n'ont jamais déclaré de SIDA par la suite.
Ce concept est très prometteur dans la recherche d'un vaccin contre le VIH. Cependant de nombreuses études seront nécessaires avant d'appliquer ces résultats chez l'homme. En effet il appartient aux chercheurs de démontrer l'innocuité de l'injection par le AAV modifié et de trouver des immunoadhésines efficaces contre le VIH.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Johnson PR, et al. Vector-mediated gene transfer engenders long-lived neutralizing activity and protection against SIV infection in monkeys. Nat Med. 2009 May 17.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.