Revue d’articles scientifiques n°17 (16-31 Mai 2009)


Format PDF

L'épidémie du VIH en France: pas d'évolution dans la virulence du virus depuis 1996

La virulence des agents infectieux change souvent au cours d'une épidémie. Dans le cas du VIH, il existe de nombreux sous types qui peuvent se recombiner entre eux et le virus possède une fantastique capacité de mutation. Ceci laisse à penser qu'il est théoriquement possible que le virus s'adapte et qu'il devienne plus virulent au cours du temps.
Des chercheurs français du groupe ANRS PRIMO ont analysé l'évolution de la virulence du VIH pendant 12 années (1996-2007) à travers trois marqueurs de la réplication du virus. Leur étude, qui a porté sur une cohorte de 903 patients, s'est intéressée aux marqueurs que sont: la concentration sanguine de cellules CD4 et le nombre de copies d'ARN  et d'ADN du virus retrouvés chez les malades lors de la primo infection. Les patients ont été diagnostiqués en moyenne 47 jours après leur infection, à un âge moyen de 35 ans. Pour 94% d'entre eux, l'infection s'est transmise par voie sexuelle.
En ce qui concerne les marqueurs de virulence, les résultats n'ont pas montré d'évolution de la virulence du virus à travers le temps. En effet, les trois marqueurs étudiés sont restés constants durant les 12 ans, ce qui prouve que le virus qui a circulé pendant ce temps en France n'est pas devenu plus dangereux ou plus nocif.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Troude P, et alNo evidence of a change in HIV-1 virulence since 1996 in France: a study based on the CD4 cell count and HIV RNA/DNA levels at the time of primary infection. AIDS. 2009 May 6.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.