Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°16 (1-15 Mai 2009)


Format PDF

Des nanotechnologies au secours des ARN interférents

Les ARN interférents (ARNi) seront sûrement les médicaments du futur. En effet, on sait comment synthétiser ces petites molécules d'ARN afin de bloquer l'expression de n'importe quel gène, que ce soit des gènes responsables de cancers, de dysfonctionnements génétiques, ou bien encore des virus. Le principal obstacle à l'utilisation de cet outil chez l'homme est la difficulté que l'on rencontre pour les introduire intacts à l'intérieur de nos cellules.
Comme de nombreux chercheurs à travers le monde, le groupe de Mark Saltzman a cherché à développer une méthode non toxique pour distribuer ces ARNi dans l'organisme. Pour ceci, ils ont utilisé des nanoparticules constituées d'un polymère biodégradable, le PGLA, qu'ils ont lié avec des ARNi. Ils ont ensuite inséré ces nanoparticules sous forme de crème dans le tractus génital de souris femelles et ont montré qu'ils pouvaient ainsi inhiber l'expression d'un gène cible. De plus, l'utilisation de ces nanoparticules facilite la libération continue des ARNi au niveau de la paroi vaginale et permet ainsi d'inhiber durablement l'expression du gène. Les chercheurs vont maintenant se focaliser sur l'aspect thérapeutique de leur découverte en essayant d'empêcher l'infection par le VIH chez des souris génétiquement modifiées. Ces souris vont recevoir sous forme de crème vaginale des nanoparticules couvertes d'ARNi inhibant les gènes du VIH afin de voir si elles peuvent ainsi résister à l'infection par le virus.
Cette nouvelle approche est la source de nombreuses promesses pour le développement de thérapies à base d'ARNi. En effet, elle représente une avancée dans la conception de crèmes microbicides visant à empêcher l'infection par le virus.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Woodrow KA, et al. Intravaginal gene silencing using biodegradable polymer nanoparticles densely loaded with small-interfering RNA. Nat Mater. 2009 May 3.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.