Vulgarisation Scientifique des résultats de la recherche sur le SIDA / VIH

Revue d’articles scientifiques n°13 (16-31 Mars 2009)


Format PDF

Des formes d’immunité qui ne protègent pas.

Aujourd’hui, l’obstacle majeur de la recherche vaccinale contre le VIH est que l’on ne sait quelle forme de protection un vaccin devra engendrer. De plus, les chercheurs réalisent même que certains essais vaccinaux ont augmenté le risque pour les patients d'être infectés par le VIH. C'est le cas de vaccins qui cherchaient à stimuler une réponse à base de cellules T (les cellules du système immunitaire qui sont capables de reconnaître les autres cellules infectées et de les détruire).
Après cette découverte, des chercheurs se sont replongés dans l’analyse des résultats du premier essai vaccinal réalisé contre le VIH, l'essai AIDSVAX. Cet essai a utilisé en 2003 un vaccin composé de morceaux de l'enveloppe du virus et devait stimuler principalement une production d’anticorps (les molécules qui se lient aux particules virales et qui les bloquent). Aucun de ces patients de cet essai n’a montré de protection particulière contre le VIH après avoir été vaccinés, malgré le fait qu’ils aient pu produire des anticorps. Cependant, certains individus ont également produit des réponses à base de cellules T grâce au vaccin. L’étude publiée dans le journal Vaccine montre que ces patients-là ont eu plus de risques d’être infectés par le VIH par la suite. Bien que le lien de causalité ne soit pas clairement démontré, ces résultats tendraient à confirmer que le fait d’avoir une bonne immunité contre le VIH à base de cellules T ne protégerait pas contre le virus, mais au contraire augmenterait le risque d'être infecté.
Globalement, ces nouvelles découvertes sur les précédents essais vaccinaux nous prouvent que l'immunité nécessaire pour être protégé contre le VIH n’est toujours pas correctement comprise. Il sera très difficile de développer un vaccin si l'effet qu'il devra avoir demeure inconnu. Il nous faut malheureusement admettre que de nombreuses questions demeurent sans réponses dès lors qu’on s'intéresse au problème du vaccin contre le SIDA.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Jones NG, et al. AIDSVAX immunization induces HIV-specific CD8+ T-cell responses in high-risk, HIV-negative volunteers who subsequently acquire HIV infection. Vaccine. 2009;27(7):1136-40.


Accèdez aux articles de la revue scientifique :


Accèdez à l'article de la lettre bimensuelle :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.