Revue d’articles scientifiques n°10 (1-15 Février 2009)


Format PDF

Avoir un taux de virus indétectable dans le sang ne signifie pas qu'on n’est pas infectieux.

Il y a tout juste un an, un rapport de la Commission Fédérale Suisse contre le SIDA préconisait qu'une personne séropositive sous traitement antirétroviral, n'ayant pas d'autres maladies sexuellement transmissibles et dont la présence de virus dans le sang était indétectable depuis au moins six mois,  ne transmettait pas le VIH par voie sexuelle.
Cependant, les résultats d'une étude publiée dans le journal AIDS démontre, chez certains individus, une absence de lien entre la présence de virus dans le sang et sa présence dans le sperme. Ce travail, qui a été mené sur 145 personnes séropositives au cours d'un programme technique de procréation assistée, a mis en évidence la présence de virus dans le sperme de certains patients alors qu'il était indétectable dans leur sang. Ce résultat montre l'absence de risque zéro dans le choix d'avoir des rapports sexuels non protégés et doit être porté à la connaissance des personnes séropositives qui voudraient se lancer dans un programme de procréation médicalement assistée.
Bien que les thérapies antirétrovirales soient la méthode préférée pour éviter la transmission du VIH chez les couples sérodiscordants, cette étude souligne que la transmission du virus, bien que faible, reste possible.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Marcelin AG, et al. Detection of HIV-1 RNA in seminal plasma samples from treated patients with undetectable HIV-1 RNA in blood plasma. AIDS. 2008;22(13):1677-9.


Accèdez aux autres articles de la revue scientifique :

LETTRES SIDABLOG
 
Plan du site ׀ Mentions Légales ׀ Designed by Absysdesign.com ׀ Nos Partenaires ׀ Copyright Sidablog 2009.